quelles protéines choisir pour faire une sèche ?

Quelles protéines choisir pour faire une sèche ?

Pour faire une sèche, le choix des protéines est primordial. En effet, vous allez devoir augmenter votre quota protéique au détriment des graisses et des sucres. Vous allez ainsi forcer votre organisme à transformer en énergie les amas graisseux qui recouvrent vos muscles. Résultat : de beaux muscles saillants et bien dessinés !

Voilà pour le principe ! Maintenant reste à savoir quelles protéines choisir et prendre des protéines en poudre se révèle ici très utile.

1/ Pour faire une sèche : prendre des protéines de bonne qualité

Une protéine de bonne qualité apporte tous les acides aminés essentiels (aminogramme complet) et en quantité idéale. Ils permettent à l’organisme de fabriquer toutes les protéines dont il a besoin pour construire du muscle (on parle d’anabolisme et de prise de masse). Mais attention, sans avoir à puiser dans les muscles existants (c’est le catabolisme, on détruit du muscle et c’est ce qu’il faut à tout prix éviter pendant une sèche).

Il faut savoir que l’œuf est considéré par l’OMS comme la protéine de référence. Mais certaines protéines de lait en poudre font aussi très bien l’affaire. Fiez-vous à l’indice chimique ou indice de biodisponibilité, qui doit être égal ou supérieur à 100 (100 étant l’indice chimique de l’œuf).

2/ Quelle protéines choisir ? Des protéines de digestion lente

Alors qu’une sèche impose une augmentation des dépenses énergétiques, le problème majeur est de préserver vos muscles de la dégradation. En effet, dès que l’organisme n’a plus suffisamment d’acides aminés à sa disposition, il détruit ses propres muscles pour en obtenir et pouvoir refabriquer du muscle en cas de besoin, soit après chaque séance d’entrainement. Ça peut sembler stupide, mais c’est logique. Retenez que vous devez toujours avoir suffisamment d’acides aminés circulants dans votre corps pour faire une sèche. C’est le rôle des protéines en poudre dites à digestion lente, comme la caséine qui diffuse des acides aminés durant 2 à 4 heures. À l’opposé de la protéine whey qui dispense ses acides aminés en une vingtaine de minutes et qui a son utilité juste après l’effort.

Les protéines lentes sont à consommer au réveil, après une nuit de jeûne, le soir au coucher ou en collation, ce qui correspond aux périodes les plus à risque.

À noter que les protéines lentes ont aussi l’avantage de modérer l’appétit.

3/ Des vitamines et des minéraux

En cette période de sèche, hypocalorique mais intense physiquement, un apport en vitamines et minéraux va vous aider à lutter contre la fatigue en comblant d’éventuels déficits.

4/ De la L-carnitine en plus des protéines pour sécher

La L-carnitine est un nutriment énergétique. On la qualifie souvent de « bruleur de graisse », car elle favorise l’utilisation des acides gras pour produire de l’énergie. Elle a donc sa place dans un programme d’exercices intenses visant à sécher (1).

D’autres éléments peuvent compléter la formulation d’une protéine en poudre, comme la théobromine et la caféine, toutes deux impliquées dans l’élévation de la thermogenèse, ce qui a pour effet d’augmenter les dépenses caloriques.

Pensez au CLA pour le six pack !

En complément, pensez au CLA (Acide Linoléique Conjugué). C’est un acide gras, lui aussi qualifié de « bruleur de graisse », car il contribue à la réduction du taux de masse grasse en activant le déstockage des graisses. Il est souvent conseillé pour aider le six pack à se dessiner…

 

Le conseil du coach Eafit

Débutant : Ripped Max Caséine, une version de protéines en poudre tout en un pour un maintien de la masse musculaire.

Confirmé : Milk&Egg avec ajouts personnalisés de L-Carnitine, CLA, etc.  

Attention, tout apport supplémentaire en protéines doit se faire dans le cadre d’une alimentation globale saine et équilibrée.

(1) Müller DM, et al., Effects of Oral L-Carnitine Supplementation on In Vivo Long-Chain Fatty Acid Oxidation in Healthy Adults, Metabolism. 2002 Nov;51(11):1389-91, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12404185.

 

choisir ses protéines : milk&Egg et caséine

Tags: No tags