Mal aux articulations ?

Douleurs articulaires : pourquoi a-t-on mal aux articulations ?

Vous souffrez de douleurs articulaires ? Que se passe-t-il et comment y remédier ? Car l’objectif est bien de continuer à bouger pour ne pas compromettre votre rentrée sportive et risquer de rater votre saison. Cette année c’est décidé, vous allez vous surpasser et chouchouter vos articulations !

 

Douleurs articulaires : arthrose ou arthrite ?

Tout le monde a entendu parler de l’arthrose, cette affection qui touche de plus en plus de personnes au fil de la vie. On considère que 65% des plus de 65 ans sont touchés par d’arthrose et 80% passé l’âge de 80 ans. La fréquence de cette affection ne cesse d’augmenter avec l’allongement de l’espérance de vie. Rien de plus logique, car l’arthrose est liée à une usure mécanique des articulations…

Le cartilage qui recouvre les extrémités osseuses s’étiole progressivement. La membrane synoviale également et avec elle la quantité de gel nutritif et lubrifiant qui sert d’amortisseur et facilite le glissement des surfaces osseuses l’une sur l’autre. Résultat, les articulations coulissent moins bien, voire frottent, et deviennent douloureuses lors des mouvements.

 

Qui risque d’avoir mal aux articulations ?

Mais l’âge ne fait pas tout et les douleurs articulaires peuvent aussi affecter des personnes jeunes.

La génétique joue un rôle non négligeable, mais il existe de nombreux autres facteurs influençant l’apparition de douleurs articulaires. Ce sont toutes les situations qui sursollicitent les articulations ou qui pèsent sur celles-ci : tous les métiers qui imposent la station debout, le port de charges lourdes, le surpoids, etc. Mais aussi et surtout le sport intensif et toutes les mauvaises positions que l’on adopte dans la vie quotidienne aussi bien que dans le cadre d’un programme sportif. Ces facteurs favorisent l’usure prématurée des articulations, mais peuvent aussi provoquer des inflammations douloureuses (arthrite).

 

Quand l’inflammation touche les articulations

Il s’agit ici d’une inflammation de la membrane synoviale. Elle s’épaissit anormalement, ce qui endommage les tissus environnants et les surfaces osseuses. Ce phénomène explique les symptômes typiques de l’inflammation : l’articulation est chaude, rouge et gonflée. Elle est par ailleurs raide et nécessite un « déverrouillage » après le repos, surtout le matin au réveil. La douleur ressentie est permanente, mais aussi très présente la nuit, pouvant vous réveiller en pleine nuit, avec un pic le matin au réveil, lorsqu’il faut remettre ses articulations en fonctionnement.

 

On fait quoi contre les douleurs articulaires ?

1/ On soulage pour pouvoir se remettre rapidement en mouvement.

Ce point est capital, car plus on reste longtemps immobilisé, plus l’articulation se dégrade et plus on perd du muscle dont le rôle est de soutenir l’articulation et faciliter le mouvement articulaire. Il faut bien comprendre que l’os est en perpétuel renouvellement et que plus on bouge, plus la construction osseuse sera stimulée et inversement.

Attention, les médicaments anti-inflammatoires, très efficaces contre la douleur peuvent aussi entrainer des effets indésirables. Si possible, privilégiez les solutions naturelles à base d’actifs aux propriétés anti-inflammatoires. C’est le cas de certaines plantes comme l’harpagophytum et de certains oligoéléments comme le cuivre.

2/ On renforce et on entretient ses articulations.

De nombreux actifs consolident les os et le cartilage. Le collagène, constituant majeur de l’os et des cartilages, il forme des fibres particulièrement résistantes, qui confèrent solidité aux os, cartilages, tendons et ligaments. La glucosamine et la chondroïtine, naturellement fabriquées par les chondrocytes, renforcent la solidité et participent à la souplesse du cartilage.

Là encore, de nombreux oligoéléments sont essentiels comme le cuivre, qui en plus de ses propriétés anti-inflammatoires intervient dans la minéralisation osseuse et la qualité des cartilages. Il améliore la synthèse du collagène et l’utilisation du calcium. Quant au silicium, naturellement présent dans les os et le cartilage, il participe à la croissance osseuse.

 

A lire également sur EAFIT

Tendinite : pourquoi et comment soulager ?

Courbatures : pourquoi on en a après la course et pas à vélo ?

 

Sources :

Société française de rhumatologie (SFR), dossier arthrose, http://www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0B-dossier-arthrose/A0_definition.asp.

Richard-Miceli C, Mazières B and Dougados M, Évaluation du cuivre dans le traitement symptomatique de la gonarthrose, Reflex Rhum., 2000, 28 (TAP) : 3-4.

Zofkova I et al., Trace elements have beneficial, as well as detrimental effects on bone homeostasis, Physiol Res, 2017, 66(3):391-402, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28248532.

Wegener T et al., Treatment of patients with arthrosis of hip or knee with an aqueous extract of devil’s claw (Harpagophytum procumbens DC.), Phytother Res, 2003, 17(10):1165-72, DOI:10.1002/ptr.1322.

 

complexe contre douleurs articulaires