Luttez contre le dopage dans le sport et comment choisir des produits non dopants en nutrition sportive ?

Dopage : mythes et légendes en nutrition sportive

Le dopage, on en parle souvent à l’occasion de contrôles positifs chez des sportifs de haut niveau ou de découvertes de trafics de substances interdites. Mais le dopage n’est pas une pratique qui touche tous les sportifs. De la même façon, il existe des fabricants en nutrition sportive clairement engagés dans la lutte antidopage.

Eafit avec vous pour vous aider à bien choisir vos médicaments et vos compléments alimentaires sans risque de vous retrouver à consommer des substances illégales à votre insu.  

Dopage, contrôles positifs et trafic de produits dopants

Au niveau mondial, les affaires de dopage défrayent très (trop) souvent les chroniques. Ce sont parfois des sportifs professionnels qui se retrouvent suspendus pour contrôle positif, parfois des fabricants impliqués dans un trafic de produits dopants. Que l’on se rassure, tous les sportifs, y compris dans le cyclisme et le culturisme (musculation ou bodybuilding) ne consomment pas de substances dopantes. Et la plupart des laboratoires impliqués dans la nutrition sportive ne trempent pas dans un trafic illégal de substances anabolisantes. Certains, comme EAFIT, clament haut et fort leur engagement contre le dopage et leur participation à la lutte anti-dopage.

Comment vous assurer de ne pas consommer de produits dopants ?

Cela dit, chaque sportif, pas seulement dans le milieu du culturisme et du cyclisme, est invité à se méfier et à se renseigner afin de s’assurer ne pas utiliser des produits dopants. Car selon le code mondial antidopage, les sportifs sont responsables de leurs consommations en cas de contrôle !

Mes médicaments contiennent-ils des substances dopantes ?

Concernant les médicaments, l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) propose un outil en ligne indiquant si une spécialité donnée est autorisée ou non. Autrement dit si elle fait partie ou non de la liste des substances dopantes : https://medicaments.afld.fr/.

Le Vidal propose quant à lui une liste des substances interdites, approuvée par l’Agence mondiale antidopage, qui permet par ailleurs de différencier 3 cas :

  1. Médicament rigoureusement interdit chez le sportif.
  2. Autorisé jusqu’à une dose seuil bien définie.
  3. Interdit en compétition dans certains sports à la demande de la Fédération internationale, sauf en cas d’Autorisation d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT).

Voici l’accès à cette « Liste indicative des spécialités pharmaceutiques françaises contenant des produits dopants » : https://www.vidal.fr/infos-pratiques/id9393.htm#medicaments.

Mes compléments alimentaires sont-ils dopants ?

  1. Renseignez-vous sur l’engagement antidopage du fabricant.
  2. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.
  3. Privilégiez les produits affichant la norme AFNOR NF V94-001 (voir ci-après).
  4. N’achetez pas sur Internet sans vérifier les garanties du fabricant.

Lutte anti-dopage : la nome AFNOR NF V94-001 vous garantit des produits non dopants !

Depuis 2012, les fabricants qui adoptent cette norme garantissent l’absence de substances dopantes dans leurs compléments alimentaires. Autrement dit, le sportif qui choisit un produit affichant cette norme est assuré de consommer des produits dépourvus de substances dopantes.  

La Société française de nutrition du sport propose une liste (non exhaustive) des produits répondant à cette norme AFNOR : https://www.nutritiondusport.fr/securisation-complements-alimentaires-sportifs/.

Pour en savoir plus sur la sécurisation des compléments alimentaires pour sportifs : https://sportifs.afld.fr/se-tenir-informe-et-informer/

Lutte anti-dopage

 

Découvrez les ambassadeurs EAFIT

 

Découvrer la gamme protéines EAFIT