Les bases de l'auto-massage

Après l’effort, le réconfort : les bases de l’auto-massage récupérateur

Les étirements après l’effort sont indispensables pour une bonne récupération, mais on oublie trop souvent les bénéfices du massage sportif. Doux et tonique, il détend, contribue à l’élimination des déchets, à la prévention des courbatures, des contractures et de la fatigue musculaire.

Pourquoi un auto-massage après le sport ?

  • Pour détendre mécaniquement ses muscles, diminuer les contractures, les raideurs, la fatigue musculaire et prévenir les courbatures et les crampes.
  • Pour stimuler la circulation sanguine et ainsi favoriser l’élimination des déchets et la récupération musculaire.
  • L’effet thermique du massage est également bénéfique. La chaleur produite va entrainer une vasodilatation.

Comment procéder en 6 étapes

1/ Les pressions glissées pour favoriser le drainage

Commencez par un simple glissement des mains du bas vers le haut du muscle, puis exercez une pression glissée progressivement croissante. Sur les zones de tension, maintenez une pression statique.

2/ Le pétrissage et les percussions pour relâcher le muscle

Pétrissez vos muscles à pleine main, puis procédez à de petites percussions.

3/ Tous les groupes musculaires ont droit à leur auto-massage

Massez ainsi chacun des groupes musculaires ayant travaillé.

4/ Massez dès l’arrêt de l’effort

Inutile d’attendre. Au contraire, le plus tôt sera le mieux pour une efficacité maximale.

5/ Massez longuement

Prenez le temps pour un massage en profondeur : massez chaque groupe musculaire pendant au moins 5 minutes.

6/ Utilisez des huiles essentielles ou de l’arnica

Profitez de l’auto-massage pour appliquer de l’arnica dont les propriétés antiinflammatoires sont particulièrement indiquées.

Pour leurs multiples propriétés bienfaisantes et pour faciliter les glissements, l’usage d’huiles essentielles est recommandé. La friction de Foucaud par exemple, dont la formule est inchangée depuis plus de soixante ans, est un savant dosage d’huiles essentielles associées à des extraits de camphre et de menthol, largement utilisés par les sportifs. 

Que penser du froid ?

Le froid va bloquer l’inflammation, phénomène lié à l’intensité du travail musculaire et aux blessures.

L’application de froid est donc surtout requise pour soulager les muscles douloureux. Vous pouvez appliquer des compresses d’eau froide, une poche de glace ou un gel défatiguant.

Et pourquoi pas un auto-massage avant l’effort ?

Idéal pour échauffer les muscles, le massage musculaire contribuera tout simplement à la performance et à prévenir les blessures.

Et pour finir, le massage agit aussi sur le système nerveux, entrainant un effet antalgique et renforçant la libération d’endorphine, hormone du bien-être… À consommer sans modération !

Découvrez la gamme Foucaud