Les bonnes habitudes au quotidien

En respectant quelques principes clés, vous pouvez retrouver une alimentation diversifiée et équilibrée. L’important est de corriger vos habitudes alimentaires durablement.

Conseils :

A l'achat des aliments

  • Prévoir les menus pour le nombre de convives.
  • Faire une liste de courses.
  • Ne pas faire ses courses en ayant faim.
  • Éviter d’acheter des aliments consommables sans aucune préparation.
  • Apprendre à lire les étiquettes d’information sur les emballages.

Pour la préparation des aliments

  • Cuisiner si possible soi-même ou indiquer clairement les consignes à la personne qui cuisine.
  • Proposer la même alimentation pour toute la famille (seules les quantités vont varier).
  • Utiliser les produits de saison.
  • Limiter l’utilisation de matière grasse pour la cuisson.
  • Cuisiner des quantités adaptées et limiter la taille des plats. S’il y a des restes, proposez de les accommoder pour le repas suivant.

Pour les repas

  • Se consacrer au repas, être attentif à son assiette.
  • Prêter attention aux sensations perçues lorsqu’on mange (est-ce acide, amer, sucré, chaud ?)
  • Remplir les assiettes avant de les apporter sur la table pour éviter de laisser le plat sur la table et donc de se resservir.
  • Déposer les couverts entre chaque bouchée pour se forcer à manger plus lentement.
  • Utiliser des assiettes de diamètre standard (ou plus petit) pour obtenir une taille de portions plus adaptée.

Entre les repas

  • Vous grignotez en réaction à une émotion négative (déception, ennui, nervosité) ? Occupez-vous afin d’oublier cette pensée : téléphoner, s’occuper de soi, faire une promenade…
  • Éviter d’acheter ou de stocker les aliments habituellement consommés lors des prises alimentaires extra-prandiales (grignotage)
  • En cas de perte de contrôle, préférer les aliments à faible densité calorique (fruit, laitage nature…). Accepter de ne pas vous cacher et de prendre le temps de déguster lentement.

Sans oublier de

  • Diversifier son alimentation (ne pas éliminer ses aliments préférés mais les consommer modérément).
  • Répartir les prises alimentaires, si possible en 3 repas principaux (éventuellement une collation).
  • Ne pas sauter de repas pour éviter les grignotages.
  • Manger lentement, assise et bien installée à une table, si possible dans la convivialité
  • Ecouter son corps, pour manger des quantités adaptées à ses besoins.
  • Suivre l’adage qui a déjà fait ses preuves : petit déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de pauvre.