L'importance des protéines

La pratique des sports d’endurance demande une sollicitation musculaire intense. Sous l’effet des contractions musculaires, les muscles vont être altérés et subir des microlésions. Lors de la récupération, les muscles chercheront à s’adapter et à réparer les fibres endommagées. Cette récupération et reconstruction musculaire se fera à l’aide des acides aminés présents dans les protéines.

A quel moment le sportif d’endurance devra prendre les protéines ?

La période de récupération et de reconstruction musculaire prend effet à l’issue de l’exercice. Il faut donc veiller à ce moment précis à apporter à son organisme des acides aminés qui seront indispensables à la synthèse protéique. Un apport protéiné à l’issue de la séance permettra donc d’optimiser la récupération musculaire, d’accélérer le processus de reconstruction et ainsi d’améliorer les capacités musculaires en vue d’une prochaine séance.

Quelle quantité de protéine le sportif d’endurance devra-t-il prendre ?

Les besoins en protéines du sportif d’endurance sont compris entre 1 et 1,5 grammes par kilos de poids de corps. Ainsi un sportif de 80 kilos devra apporter quotidiennement entre 80 et 120 grammes de protéines. Cet apport devra se repartir sur les collations tout au long de la journée afin d’optimiser l’assimilation des protéines. Une alimentation variée et équilibrée devra apporter la majorité des protéines via des aliments tels qu les œufs, les viandes maigres, les légumineuses, la volaille et les poissons. Un apport en protéine en poudre sera idéal en fin de séance pour apporter à l’organisme des acides aminés rapidement assimilables et donc disponibles.

Les protéines serviront donc au sportif d’endurance afin optimiser ses entrainements. L’effort musculaire créant des microlésions et nécessitant un besoin important en acides aminés. 

Les acides aminés sont les composants des protéines, et permettront aux muscles de se renforcer pour se préparer à de nouvelles séances d’entrainements.

L’apport protéiné devra être réparti sur la journée en accentuant un apport à assimilation rapide à l’issue de la séance de sport pour mettre à disposition de l’organisme les acides aminés indispensables à la récupération musculaire.

L’alimentation pourra être complétée par des acides aminés en gélules, des BCAA (acides aminés branchés) et/ou des protéines en poudre afin d’apporter à l’organisme les éléments clés indispensable au support des séances de sport.