Adapter son alimentation

Adapter son alimentation en toutes circonstances

Une préparation physique demande une alimentation contrôlée. Il est cependant parfois difficile d’y parvenir en raison de son activité professionnelle, de sa vie sociale et du peu de temps pour réfléchir à son alimentation. Pourtant il est possible de conjuguer les deux et de suivre son plan alimentaire pour ne pas gâcher tous les efforts fournis à l’entrainement.

Au bureau

  • Privilégiez les plats cuisinés « fait maison » comprenant des féculents (quinoa, boulgour), une viande blanche ou poisson et quelques légumes.
  • Au supermarché, optez pour du pain complet avec du jambon en tranches ou une boite de thon accompagnés de quelques oléagineux (arachide, olivier, soja, tournesol …)
  • Pour le dessert, une poignée d’amandes ou un fruit : pomme, kiwi, citron ou banane. Les autres fruits riches fructose sont à éviter car ils peuvent rendre difficile la digestion.>

Au restaurant

  • Commencez par une entrée peu calorique type gaspacho, crudités ou salade : à la place du fromage et du dessert !
  • Privilégiez les plats contenant des légumes
  • Optez pour un poisson à la place d’une viande.
  • Modérez votre consommation de plats en sauce et limitez ceux qui contiennent des fritures.
  • Evitez l’excès de boissons sucrées et alcoolisées.
  • Abstenez-vous de manger du pain si vous avez commandé un plat avec des féculents.

Chez des amis

  • Prenez une petite collation juste avant d’arriver. Cela vous évitera de vous jeter sur les biscuits apéritifs.
  • Si ce n’est pas le cas, privilégiez les crudités à tremper dans une sauce (autorisée pour une bouchée sur deux) à la place des autres tentations salées et riches en matières grasses.
  • S’il s’agit d’un buffet, limitez-vous à une assiette pour l’entrée, une pour le plat et une pour le dessert en gardant en tête la liste des aliments autorisés et interdits.
  • A vous de choisir : c’est fromage ou dessert !